société

Le Cheek Point

Elles livrent leurs “techniques” pour ne pas se faire agresser dans la rue

On a lu pour vous cet article de Slate dans lequel le journaliste Thomas Messias regroupe les différentes “astuces” des femmes pour repousser les éventuels agresseurs. 
Photo du film La belle et la meute © mariam al ferjani
Photo du film La belle et la meute © mariam al ferjani

Photo du film La belle et la meute © mariam al ferjani


Maëlys, 27 ans, habite Clermont-Ferrand. Pour elle, chaque trajet s’accompagne de mille petits rituels. ‘J’écoute de la musique. Avec mon casque, je n’entends pas toutes les micro-agressions, les insultes qui fusent, le foutage de gueule, les remarques sexuelles. Je n’entends rien, et du coup je me protège. Et ça ne m’empêche pas de me rendre compte qu’un mec s’apprête à m’agresser. Je l’entends quand même.’ Très souvent, Maëlys se promène avec ses clés à portée de main. ‘Un prof de self défense m’a appris à m’en servir comme une sorte de poing américain. Tous les porte-clés ne permettent pas ça, mais avec certains, tu peux placer tes clés entre tes doigts, et ça peut être très efficace si tu sais comment t’y prendre. Quand j’ai peur, je place mes clés comme ça, par prévention.’[…] Aurélia, 29 ans, parle aussi des clés et des écouteurs. Si elle ne change rien à sa tenue (‘je ne porte que des robes et des jupes), elle fait en revanche très attention à sa posture. Pour résumer, rien ne doit donner l’impression qu’elle est ouverte à la discussion et donc à la drague, mais son attitude ne doit pas non plus être celle d’une personne qui se sent menacée. Marcher vite, mais sans avoir l’air de fuir. S’arranger pour ne pas croiser le regard de qui que ce soit, mais sans baisser la tête. Dans les transports, privilégier l’air de rien les zones potentiellement moins risquées (près du conducteur ou de la conductrice dans le bus; le wagon où il y a le moins d’hommes dans le métro) et s’arranger pour ne pas être trop exposée.

Cet article de Slate intitulé Six femmes racontent leurs stratégies pour éviter les agressions sexuelles regroupe, les différentes méthodes des femmes pour éviter les agressions quand elles sont en extérieur. Recueillies par Thomas Messias, ces “astuces” parlent à toutes les femmes. De la méthode classique des écouteurs ou du faux coup de fil à la technique du point américain avec ses clés, ces habitudes de protection prises par les femmes sont malheureusement nombreuses. Et, d’après les témoignages, les hommes ne s’en rendent pas toujours compte. 

A lire le plus vite possible sur le site de Slate


2. Le “wokewashing”, ou comment les marques s’emparent de causes pour faire face à la décroissance

La cause animale, le body positive ou les luttes LGBTQI+: autant d’engagements que les marques n’hésitent pas à brandir, mais qui camouflent souvent des démarches purement mercantiles. C’est ce qu’on appelle le wokewashing.  
Photo du film La belle et la meute © mariam al ferjani  - Cheek Magazine
Photo du film La belle et la meute © mariam al ferjani

6. Dans son premier livre, la journaliste Alice Pfeiffer déconstruit le mythe de la frenchwoman

Dans son livre intitulé Je ne suis pas Parisienne, en librairies aujourd’hui, la journaliste Alice Pfeiffer, 34 ans, s’est intéressée au mythe marketing de la Parisienne et de la Française en général. Un moyen pour elle de déconstruire et de questionner cette représentation jugée trop blanche et hétéronormée. Interview.
Photo du film La belle et la meute © mariam al ferjani  - Cheek Magazine
Photo du film La belle et la meute © mariam al ferjani

7. Comment le projet “Ramadan Sisterhood” combat les clichés sur les femmes musulmanes

À travers ce projet photographique mettant en scène des jeunes femmes musulmanes au moment du Ramadan, Sarah Ben Romdane et Jawher Ouni tentent de lutter contre les stéréotypes encore très présents dans la société française.
Photo du film La belle et la meute © mariam al ferjani  - Cheek Magazine
Photo du film La belle et la meute © mariam al ferjani