société

Le Cheek Point

Le confinement, une bonne nouvelle pour le féminisme?

On a lu pour vous cette excellente tribune de la philosophe Camille Froidevaux-Metterie sur le site de Libération et on vous la conseille fortement. 
“Papa ou maman 2” © Tibo & Anouchka / 2016
“Papa ou maman 2” © Tibo & Anouchka / 2016

“Papa ou maman 2” © Tibo & Anouchka / 2016


“ […] Le confinement nous invite à considérer cet immense bouleversement des rapports de genre que nous vivons à l’échelle de la société tout entière: des millions d’hommes sont appelés à rester chez eux, confinés dans cette sphère domestique à laquelle les femmes ont été assignées depuis l’aube des temps. Ce très soudain retournement de situation produira des effets. Car ce dont les hommes vont s’apercevoir très vite, c’est que le soin aux enfants, les tâches ménagères et la préparation des repas pour toute la famille, tous ces impératifs du quotidien qui sont largement assumés par les seules femmes pèsent d’un poids vraiment très lourd.

Dans La Révolution du féminin (2015, Folio Essais 2020), je postulais une dynamique de ‘convergence des genres’ par laquelle la féminisation de la sphère sociale rendue possible par les conquêtes féministes des années 70 allait s’accompagner d’une masculinisation de l’intime, soit un phénomène d’investissement par les hommes du domaine de la vie privée et familiale. On m’a souvent opposé les statistiques, celles qui montrent de façon têtue que le partage égalitaire des tâches domestiques n’est qu’un horizon lointain. Mais voilà qu’un triste et fâcheux concours de circonstances contraint les hommes à demeurer chez eux. Ne vont-ils pas devoir affronter enfin ce à quoi ils ont si longtemps échappé, la vie domestique?

Dans cette très intéressante tribune, Camille Froidevaux-Metterie, philosophe féministe et professeure de science politique, s’interroge sur le potentiel bienfait d’un tel confinement pour les femmes: “Incitera-t-il à une prise de conscience masculine pour modifier la distribution des rôles de genre?

À lire le plus rapidement possible sur le site de Libération.


3. Comment le confinement a romantisé la campagne

Le confinement a provoqué un véritable exode urbain qui semble parti pour durer: de plus en plus de citadin·e·s se mettent à rêver d’emménager à la campagne. Mais une fois passée l’image de carte postale, la déception peut être très forte. 
“Papa ou maman 2” © Tibo & Anouchka / 2016  - Cheek Magazine
“Papa ou maman 2” © Tibo & Anouchka / 2016

5. Ces deux jeunes femmes cherchent à financer “¡Basta ya!”, un docu sur la lutte pour le droit à l'avortement en Amérique Latine

Julia Heres Garcia et Marion Lambert, deux vingtenaires féministes, lancent une campagne de crowdfunding pour financer leur projet de web-documentaire militant sur la lutte pour le droit à l’avortement en Amérique Latine. 
“Papa ou maman 2” © Tibo & Anouchka / 2016  - Cheek Magazine
“Papa ou maman 2” © Tibo & Anouchka / 2016

6. Confinement: ce que l’abstinence sexuelle leur a appris

Avec le confinement, des femmes confinées seules ou en couple n’ont pas eu de rapport sexuel pendant plusieurs semaines. Qu’est-ce que cette abstinence leur a appris sur leur rapport à la sexualité, à leur corps et au désir? Réponses. 
“Papa ou maman 2” © Tibo & Anouchka / 2016  - Cheek Magazine
“Papa ou maman 2” © Tibo & Anouchka / 2016