société

Le Cheek Point

Des ancien·ne·s des grandes écoles dénoncent le sexisme, le racisme et l'homophobie qui y règnent

On a lu pour vous cette tribune rédigée par des ancien·ne·s élèves des grandes écoles de commerce françaises, qui dénoncent les agressions sexistes, racistes et homophobes qu’elles et ils ont subies, et on vous la recommande. 
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau

“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau


Nous aussi, nous avons fait l’objet d’assauts insistants et non consentis de la part de camarades de promos, alcoolisés ou non.
Nous aussi, nous avons subi le «slut-shaming».
Nous aussi, nous avons eu peur de sortir de nos chambres certains soirs.
Nous aussi, nous avons été suivi·e·s jusqu’à notre porte.
Nous aussi, nous nous sommes enfermé·e·s à clé.
Nous aussi, nous avons retrouvé notre chambre saccagée.
Nous aussi, nous avons subi ou été témoins d’agressions sexuelles.
Nous aussi, nous avons subi ou été témoins de viols.

(…)

A toi, qui as abusé ou abuses encore de ta position, toi qui as humilié ou humilies encore ‘pour le fun’, toi qui traites tout ce qui est différent avec violence et condescendance: on sait qui tu es, on te connaît, on ne t’a pas oublié. Mais maintenant, à défaut d’’ouvrir nos chattes‘, on ne fermera plus notre gueule.

L’enquête publiée par Mediapart au début du mois a visiblement réveillé des mauvais souvenirs parmi les ancien·ne·s des grandes écoles de commerce françaises qui ont décidé de publier ce 16 janvier  une tribune dénonçant à nouveau le climat délétère qui règne dans les écoles de commerce et dont les principales victimes sont encore et toujours les femmes et les minorités. Et si les campus étaient en train d’entamer leur #MeToo?

A lire le plus vite possible sur le site de Libération


1. Réfugiées du Darfour, elles s'émancipent par le football

À l’est du Tchad est né Darfur United, une équipe de football composée de réfugiées du Darfour. Pour ces femmes, le sport est source d’autonomie. Elles rêvent de représenter leur communauté en compétition internationale.
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau - Cheek Magazine
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau

3. Le documentaire “Footeuses” déconstruit le football au féminin

Une entrée dans l’univers des femmes footballeuses, qui va bien au-delà du sport. On en a parlé avec Lyna Malandro, l’une des réalisatrices du film.
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau - Cheek Magazine
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau

4. Légalisation de l'IVG: les Argentines se mobilisent en masse

Les rues de Buenos Aires étaient noires de monde hier lors de la première manifestation de 2020 en faveur de la légalisation de l’avortement, que les Argentines espèrent enfin arracher cette année. 
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau - Cheek Magazine
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau

5. La testostérone, une piste pour combattre l'endométriose?

Prescrite dans les années 70 et 80 en France et abandonnée par la suite, la testostérone représente pourtant un espoir non négligeable pour les personnes atteintes d’endométriose. Explications. 
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau - Cheek Magazine
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau

6. Pourquoi concilier couple et boulot reste plus difficile pour les femmes

Le mythe de la Wonder Woman qui vit à mille à l’heure pour assurer sur tous les fronts, au bureau comme à la maison, est à bout de souffle. Aujourd’hui, envers et malgré les inégalités de genre qu’il reste à vaincre, les jeunes actives sont en quête d’équilibre et de sens.
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau - Cheek Magazine
“La crème de la crème” © Jean-Claude Moireau