société

La vidéo du jour

25 novembre: Tristan Lopin se paye Natacha Polony, Eric Zemmour et Valeurs actuelles

Si vous ne deviez regarder qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Tristan Lopin spéciale 25 novembre, dans laquelle il attaque la parole sexiste qui s’est libérée après celle des femmes.
25 novembre: Tristan Lopin se paye Natacha Polony, Eric Zemmour et Valeurs actuelles

Demain, c’est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, et l’humoriste Tristan Lopin a tenu à marquer le coup avec une nouvelle vidéo dans laquelle il revient sur le climat post-affaire Weinstein. “Oui ça a permis de libérer la parole, mais ça en a libéré une autre assez violente aussi”.  

Dans son viseur, les multiples réactions sexistes de défense de l’homme viril qui ont suivi la mobilisation des femmes sur les réseaux sociaux. “Dans Valeurs actuelles, ils ont carrément dénoncé une stigmatisation des hommes à cause du hashtag #Balancetonporc (…) Ils se posent même la question de savoir comment réagiraient les femmes si on lançait un hashtag #Balancetachienne”, ironise-t-il avant de rappeler que c’est comme des “chiennes”, justement, que sont bien souvent traitées les femmes dans la rue. Il revient ensuite sur le parallèle douteux d’Éric Zemmour sur Europe 1 qui avait comparé la délation d’un potentiel prédateur sexuel à la délation antisémite sous l’occupation. Tristan Lopin enchaîne ensuite avec une géniale imitation de Natacha Polony pour son article Éloge aux hommes et à la virilité, certes daté mais exhumé par les internets à cette occasion, dans lequel elle critiquait les séducteurs “insipides et mornes”, qui demandent la permission à une femme pour “tenter quelque trace de séduction”. Visiblement à bout de nerfs et à court d’arguments, l’humoriste termine par “Ta gueule, il me rend ouf lui”, adressé à Eric Zemour en réponse à son “J’ai pas l’impression que la parole des femmes ne s’est jamais libérée”. On le comprend, nous aussi, il nous rend oufs.

Margot Cherrid


1. Entre solitude et difficultés financières, Cyrine raconte son confinement à Tunis

Depuis plusieurs semaines, de nombreux pays ont décrété le confinement de leurs populations, avec plus ou moins de restrictions dans les sorties et les activités. Alors que la Chine se relève tout doucement, c’est désormais l’Europe, les Etats-Unis ou encore l’Iran qui sont frappés de plein fouet par l’épidémie. Depuis quelques jours, la Tunisie est à l’arrêt. Un coup dur pour Cyrine, entrepreneure hyperactive, qui a dû planifier de quoi s’occuper pendant le confinement.  
Entre solitude et difficultés financières, Cyrine raconte son confinement à Tunis - Cheek Magazine

3. Dans un podcast, elle raconte son quotidien d'infirmière sous le Covid-19

Si vous ne deviez écouter qu’un seul podcast aujourd’hui, ce serait ce Journal d’une infirmière sous le Covid-19, qui raconte le quotidien d’une infirmière de 28 ans en médecine intensive et réanimatoire. 
Dans un podcast, elle raconte son quotidien d'infirmière sous le Covid-19 - Cheek Magazine

4. Accoucher au temps du Coronavirus, un stress supplémentaire pour les femmes

Pour les femmes sur le point d’accoucher, point de report possible malgré l’épidémie de Covid-19. Elles seront des centaines à donner la vie dans les prochaines semaines, et elles devront le faire dans des conditions inédites. 
Accoucher au temps du Coronavirus, un stress supplémentaire pour les femmes - Cheek Magazine

5. les wraps aux légumes rôtis et chèvre frais de Beena Paradin 

Ce n’est pas parce qu’on est confinées qu’on arrête de bien manger. Beena Paradin, créatrice de la marque de préparations bios et végétariennes Beendhi, nous propose une recette équilibrée et ludique. 
les wraps aux légumes rôtis et chèvre frais de Beena Paradin  - Cheek Magazine

6. Pourquoi le Covid-19 menace le droit à l'IVG

Consultations annulées, personnel de santé réquisitionné… L’un des dommages collatéraux de la crise sanitaire provoquée par le Covid-19 pourrait-il être une entrave au droit à l’IVG? C’est en tous cas la question que se posent certain·e·s professionnel·le·s de santé ainsi que des associations militantes pour les droits des femmes. 
Pourquoi le Covid-19 menace le droit à l'IVG - Cheek Magazine

7. Pompes funèbres dépassées, hôpitaux de fortune: Sara, Madrilène, raconte son confinement en Espagne

Depuis plusieurs semaines, de nombreux pays ont décrété le confinement de leurs populations, avec plus ou moins de restrictions dans les sorties et les activités. Alors que la Chine se relève tout doucement, c’est désormais l’Europe, les Etats-Unis ou encore l’Iran qui sont frappé·e·s de plein fouet par l’épidémie. En Espagne, le nombre de morts du Covid-19 a dépassé  celui de la Chine. Pour Cheek, Sara, 22 ans, étudiante en philologie et habitante de Madrid, raconte le quotidien entre quatre murs. La capitale comptabilise plus de la moitié des décès du pays.      
Pompes funèbres dépassées, hôpitaux de fortune: Sara, Madrilène, raconte son confinement en Espagne - Cheek Magazine