société

La vidéo du jour

Enora Malagré raconte comment l'endométriose a pu lui gâcher la vie

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce témoignage d’Enora Malagré pour le Huffington Post, où elle raconte comment l’endométriose lui a gâché son Festival de Cannes. 
Capture d'écran de la vidéo du Huffington Post
Capture d'écran de la vidéo du Huffington Post

Capture d'écran de la vidéo du Huffington Post


C’est un moment qui aurait dû rester gravé dans sa mémoire, mais qu’Enora Malagré n’a pas pu vivre à cause de l’endométriose. Dans une vidéo du Huffington Post, elle raconte comment cette maladie lui a gâché son Festival de Cannes. Alors qu’elle devait monter les marches pour assister à la projection d’un film, Enora Malagré a tenté de calmer sa crise d’endométriose avec de l’alcool et des médicaments, jusqu’à s’assommer et s’endormir dans sa chambre d’hôtel à l’heure où elle aurait dû prendre le chemin du Palais des festivals. 

Sans se départir de son sourire et avec l’humour cash qui la caractérise, l’animatrice et chroniqueuse raconte une journée cauchemardesque, passée à tenter d’“anesthésier” sa douleur et à éponger son sang: “tu perds tellement de sang, que tu as l’impression que tu l’entends, le sang qui s’écoule de ton vagin”, explique-t-elle. Atteinte d’endométriose depuis 10 ans, Enora Malagré publie ces jours-ci Un Cri du ventre, un témoignage personnel sur le sujet. 

 


1. Nous toutes rêve d’une “déferlante féministe” pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles

L’an passé, la marche contre les violences sexistes et sexuelles du 24 novembre a surpris par son ampleur. Près de 50 000 personnes ont défilé à l’appel du collectif Nous toutes et de nombreuses associations, syndicats et partis politiques. Cette année, Nous toutes espère réitérer ce tour de force, samedi 23 novembre, à deux jours de la fin du Grenelle contre les violences conjugales. 
Capture d'écran de la vidéo du Huffington Post  - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du Huffington Post

3. Elle raconte son viol dans un court webdoc à voir absolument

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce court témoignage dans lequel une jeune femme raconte, en amont de la marche du 23 novembre, le viol qu’elle a subi lorsqu’elle était préadolescente. 
Capture d'écran de la vidéo du Huffington Post  - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du Huffington Post

5. Avec “Les Filles de Romorantin”, Nassira El Moaddem retourne dans la ville de son enfance

Entre autobiographie et reportage journalistique, Nassira El Moaddem, ex-rédactrice en chef du Bondy Blog, livre le récit de l’évolution de la ville de son enfance, Romorantin, “capitale” de la Sologne, dans son livre intitulé Les Filles de Romorantin.
Capture d'écran de la vidéo du Huffington Post  - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo du Huffington Post