société

Le podcast du jour

Dans ce podcast, des femmes racontent comment elles ont fait fuir leurs harceleurs

Si vous ne deviez écouter qu’un podcast aujourd’hui, ce serait le premier épisode de Yesss, dans lequel des femmes racontent comment elles ont réagi face à leurs harceleurs.
DR
DR

DR


Yesss, c’est un podcast de warriors et pas n’importe lesquels. La warrior suprême, c’est ta cousine, ta voisine, ta mère,  ta pote. Et en fait, la warrior, c’est aussi toi. Et si tu ne le savais pas, ou si tu en doutes, laisse nous te montrer à quel point c’est le cas.” Voici l’introduction de Yesss, un nouveau podcast lancé par Elsa Miské, Margaïd Quioc, et Anaïs Bourdet, la fondatrice de l’excellent Tumblr Paye Ta Shnek

Dans le premier épisode, mis en ligne dimanche 14 octobre, les trois amies recueillent les témoignages de femmes qui ont réagi face au harcèlement dont elles ont été victimes dans l’espace public. Des “répliques cinglantes” aux “réactions totalement inattendues”, en passant par la tatane mise à un harceleur: le programme propose un bon panorama de ripostes pour celles qui manqueraient d’inspiration. On a un quand même eu un petit faible le récit de cette anonyme qui a “fait le chat” pour parvenir à faire fuir le groupe d’hommes qui la suivaient et l’insultaient.

Si on ressort de l’écoute de Yesss reboosté·e·s par la force qui se dégage de ces femmes badass, les trois podcasteuses invitent également à la réflexion. Elles interrogent sur les sentiments qui peuvent suivre ces échanges, comme la fierté ou la culpabilité, et rappellent que “des fois, on y arrive pas, et ça n’est pas grave”, pour éviter de tomber dans l’injonction inverse qui consisterait à réagir à tout prix. 

On a hâte de découvrir les prochains épisodes de ce podcast 100% sororité, qui auront comme thèmes “Comment j’ai réussi à prendre du plaisir au lit”, “Comment j’ai pris le contrôle de la cour de récré”, et “Comment j’ai réussi à me faire respecter au travail”. Ça promet!

 

Margot Cherrid


2. Les femmes vont-elles sauver la planète? 

Elles sont en première ligne quand il s’agit de défendre les intérêts de la planète. Mais l’engagement des femmes pour l’écologie suffira-t-il à changer la donne?
DR - Cheek Magazine
DR

4. Koun, l'ONG libanaise qui diffuse le yoga dans les camps de réfugié·e·s 

“Rendre le yoga accessible à ceux qui en ont besoin.” Une devise qui frappe dès la page d’accueil du site de Koun, l’ONG fondée par Sandy Boutros, jeune yogi libanaise qui compte bien amener le yoga au sein des communautés défavorisées.
DR - Cheek Magazine
DR